Les brèves

ACPR – La récréation est finie

Ce seraient en tous cas les termes employés récemment par Patrick Montagner, premier secrétaire général adjoint de l’ACPR, à propos de la commercialisation des unités de compte.
L’ACPR estime que ces dernières sont trop souvent préconisées plutôt que des contrats en euros à capital garanti. En cause notamment, la formation des vendeurs dans certains réseaux.
D’autre part, les frais de gestion nécessitent « de gros efforts » selon le superviseur qui s’apprêterait à « entrer dans un débat un peu dur avec un assureur et un réseau de courtage ».

Source : AGEFI.