2013

La transparence, nouveau défi des courtiers.

tribune septembre 2013Si les courtiers français affichent une relative bonne santé économique et abordent l'avenir avec confiance, la profession va devoir clarifier ses positions vis-à-vis des ses clients et des assureurs, tant en matière de prestation que de rémunération.

La réglementation européenne a supprimé l'appellation courtier, comme celle d'agent général. Elle les a remplacées par le vocable d'intermédiaire en assurance, ne déclinant en suite que des situations qui qualifent les degrés de relations avec des assureurs (indépendants, ...).

Voir l'integralité de l'article ici.