Les brèves du MEDI
Les brèves du MEDI
Les brèves du MEDI
Le MEDI dans la presse
Le MEDI dans la presse
Les notes d'analyse du MEDI

La réglementation bride-t-elle le business ?

L’avalanche de réglementations édicte des règles contraignantes qui bousculent la manière de faire des affaires. De là à imaginer que ces dispositions sont pernicieuses pour le business, il n’y a qu’un pas…que l’analyse objective ne franchit pas !

En instaurant une protection renforcée du consommateur, la réglementation encadre de manière serrée les pratiques commerciales et, d’une manière plus générale, la liberté des entreprises comme des intermédiaires. Au point que d’aucuns s’émeuvent de voir leurs capacités à faire des affaires, entravée. Qu’en est-il ?

A l’évidence, la formalisation des procédures, l’instauration d’une plus grande transparence, l’accroissement des obligations en matière d’information comme de conseil, perturbent les habitudes. En particulier, celles qui sont tendues vers la conquête de clients et la vente poussée. En imposant ces nouvelles règles, le législateur veut favoriser une approche plus qualitative, sinon respectueuse des intérêts des clients.

Les acteurs de terrain connaissent bien ces pratiques, parfois limites ou insuffisantes, que l’AMF vient de pointer du doigt. Ils les dénoncent trop régulièrement pour ne pas se réjouir de voir le marché adopter des pratiques plus vertueuses. Car il s’agit bien de cela. L’enjeu est d’inscrire la relation client dans un dispositif de confiance en faisant en sorte que les intérêts des uns et des autres soient préservés.

Pour autant, ces dispositions s’opposent-elles au business ? Non, bien sûr, enfin pas au bon business. Car l’enjeu n’est pas de faire moins d’affaires, mais plus de bonnes affaires, stables avec des clients mieux équipés et dont la fidélité est accrue. Cela suppose d’améliorer la relation client, de l’installer dans une dynamique de confiance sans cesse renouvelée. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les travaux du MEDI établissent régulièrement une corrélation entre la qualité des relations avec les clients et les résultats économiques. Manifestement, ceux qui traitent le mieux leurs clients ont de meilleurs résultats techniques et financiers.

Henri DEBRUYNE

Brèves

Europe : PRIIP’s publication des normes techniques.

PRIIP’s publication des normes techniques. La Commission européenne vient de publier, le 8 mars, la version remaniée des nouvelles règles d’information sur les produits d’épargne dits «packagés». Le parlement européen, selon toute vraisemblance, devrait donner son aval. Sven Giegold, le député allemand (écologiste) qui avait porté haut l’étendard du rejet de la première version, a manifesté son accord en reconnaissant que la Commission avait intégré les observations des députés. En fait, la principale novation figure à l’article 3 qui ajoute un scénario de « stress » aux trois autres scénarii prévus dans le document d’information censé simuler les performances futures des produits d’épargne et faciliter leur comparaison. Il n’est pas sûr, pour autant, que cette nouvelle version ait levé toutes les inquiétudes.

Source : Commission européenne

France : L’AMF rappelle les exigences en matière de devoir de conseil.

L’AMF rappelle les exigences en matière de devoir de conseil. Dans sa lettre mensuelle l’Autorité des marchés financiers rappelle les acteurs de la banque et de l’assurance à leurs obligations. Sur la base d’une enquête assez étoffée menée l’été dernier, le superviseur pointe des insuffisances répétées en matière de qualité du conseil. Les questions posées et les informations données dans les agences bancaires, lorsque le client sollicite un bilan de ses placements, sont généralement insuffisantes. Le régulateur met l’accent sur l’accompagnement des clients et souligne des nettes insuffisances. En clair, à moins d’une année de l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation (DDA, MIF II) l’autorité des marchés financiers souligne que la réglementation actuelle n’est pas assez bien respectée. Il faut lire cela comme une mise en garde…pour l’instant sans frais.

Source : La lettre de l’observatoire de l’épargne de l’AMF

Europe : EIOPA consulte sur les produits d'investissement complexes fondés sur l’assurance.

EIOPA consulte sur les produits d'investissement complexes fondés sur l’assurance. Le régulateur européen vient de lancer une consultation conformément aux articles 30, paragraphes 7 et 8, de la directive sur la distribution des assurances (IDD).
La consultation est ouverte sur le site d’EIOPA.

Source : EIOPA

Europe : EIOPA vient de publier son avis technique sur l’IPID.

EIOPA vient de publier son avis technique sur l’IPID. Il s’agit du document d’information standardisé pour les produits d’assurance non-vie. Le régulateur européen définit ainsi les prescriptions de ce document et propose une maquette.

Sources : EIOPA